30 décembre 2014

Lui, la télé et moi...

En entrant dans sa chambre, je réalise vite que ma voix est couverte par le bruit de la télévision; monsieur F est assis dans son lit les yeux rivés vers son écran, et ne le quitte que pour me tendre une main à tâtons et me sourire: - entrez, je suis en train de regarder le giro d'Italia!  Je n'ai jamais entendu ce nom mais un coup d'oeil à l'écran me permet de voir des centaines de vélos se lancer dans une course poursuite. Alors que je lui souhaite une bonne après midi et lui propose de le laisser tranquille, monsieur F. me... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 09:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 décembre 2014

Elle ne fait plus semblant

Il est au chevet de sa femme depuis déjà de longues semaines. Avec sa famille, ils ont petit-à-petit investi le coin famille ; sa femme marche en poussant sa perfusion, sa fille vient avec leur petit fils de deux ans, gai, drôle, plein de vie ; il court partout, pousse sa poussette, fait la sieste, lové contre sa grand-mère malade… On dirait une famille ordinaire prenant un café tranquillement en racontant les nouvelles de la journée. Depuis qu’ils sont là, ils ont sympathisé avec la famille de la chambre d’à-côté,... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 11:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 décembre 2014

Au revoir

Réunion de transmission. C’est une ambiance du vendredi. Les équipes sont fatiguées mais joyeuses. Bientôt le week-end ; la semaine a été longue et tout le monde a besoin de décompresser. Les échanges sont désordonnés, entrecoupés par la sonnette qui sollicite beaucoup.   Les soignants entent, sortent, le téléphone sonne, des familles frappent à la porte, questionnent,  les soignants tentent de garder le fil de leurs transmissions, et J’ai du mal à suivre et à savoir de quel malade ils parlent. Et puis je... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 18:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 décembre 2014

Pas avant le 13 !

Aujourd’hui il fait trente degrés dans le jardin. Un homme est assis sur un banc, penché en avant, une perfusion en bandoulière, une cigarette à la main. Il a les doigts jaunes de celui qui a trop fumé et le teint gris de celui qui le paie. Il m’interpelle ; - t'as l'heure ? - Cinq heures ; - J’ai chargé mon portable mais il ne marche pas » C'est un homme de la rue, ou très proche, qui a le tutoiement facile. - Tu peux t’asseoir sur le banc. Il joue le détaché, celui qui commente le temps, la chaleur,... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 21:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 novembre 2014

Comment connaître l'heure?

En arrivant dans le service, je trouve une ambiance particulière. Des visages plus tendus, un silence feutré. Les soignants sont dans le poste de soin, ils discutent entre eux; une infirmière vient à ma rencontre, me préviens que Madame J. vient de décéder et qu’ils attendent sa fille qui n’est pas au courant. Je connais la fille pour l’avoir accompagnée plusieurs semaines de suite auprès de sa mère. Nous savons tous qu’elle aurait voulu être là.  A son arrivée, avec son bébé dans sa poussette, le docteur sort du poste de soin... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 12:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 novembre 2014

Ha Christine…!

Je rencontre Monsieur F. pour la première fois. Il est assis dans son lit, vêtu d'un pyjama sans un pli, des lunettes sur le nez.  Il m’accueille très chaleureusement et commence un échange courtois. La discussion est fluide, les mots viennent tout seuls sur des sujets divers. Je pourrais me croire dans un diner en ville.  Au bout de quelques temps son regard change. En une seconde je deviens sa nièce Christine. Une nièce qu'il a perdue de vue depuis plusieurs années, et qui semble avoir mené une vie un peu dissolue.... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 09:57 - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 novembre 2014

Isolement

Nous l'appellerons Paulette. Dos à la porte, je ne vois que son dos vouté et frêle, ses cheveux courts et ses bras trop maigres. Toute petite, toute menue, elle est assise au bord de son lit face à son plateau repas; ses jambes ne touchent pas le sol, et noyée dans son t shirt jaune moutarde trop grand et son bas de jogging trop court, elle ressemble à un enfant. En m'approchant d'elle je réalise qu'elle pleure à chaudes larmes. Je m'assois près d'elle, lui tends une main qu'elle saisit et attends qu'elle s'apaise. Sa table se... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 19:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 novembre 2014

désir d'éternité

 Assise dans son fauteuil roulant, une dame que je n’ai jamais rencontrée sonne avec insistance. Je me permets de me présenter dans sa chambre, prête à aller informer les soignants si je ne peux répondre à sa demande ; mais c’est d’une cigarette dont elle a besoin. Après avoir fait le tour de sa chambre pour y trouver ses cigarettes, son briquet et son verre de vin « parce que ça va si bien avec » précise-t-elle,  elle m’emmène vers le fumoir ; un lieu parfaitement inhospitalier, où la fenêtre... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 18:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 novembre 2014

Ho!... Hé oh!

Je vous ai rencontré, jeune homme, et vous m’avez touchée. Vous étiez trop jeune, muré dans votre maladie qui vous empêchait de formuler des phrases. Pourtant vous compreniez. Votre sourire était lumineux, votre regard pétillant, mais votre seul vocabulaire était « Hé oh ! », « ouais », « allez ! » et « oh hé » selon ce que vous vouliez dire. Et vous vous énerviez, à ne pas trouver les mots justes, à ne pas pouvoir en dire plus. Nous sommes restés ensemble, avec ces quatre mots, à... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 13:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 octobre 2014

Cup of tea…

Elle a le charme désuet de l'aristocratie anglaise. Je ne la connais pas, et la rencontre alors qu'elle déménage sa chambre. - Je suis trop loin des soignants, j'ai peur qu'ils ne m'entendent pas. Elle est arrivée il y a deux jours et a déjà un bon nombre de valises et de cartons à transporter. Nous allons d'une chambre à l'autre, elle accrochée à son pied à perfusion, drapée dans une ravissante robe de chambre rose pale, moi chargée de paquets en tout genre. Au deuxième trajet, elle montre un signe de fatigue et s'allonge sur son... [Lire la suite]
Posté par Veronique_CSM à 19:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]